Partenaires


Temple des Otaku

Piliers
A voir en cas de besoin/ Aide/ questions

Au nom de la musique, de l'argent et de la neutralité, devant mon nom monstres vous tremblerez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au nom de la musique, de l'argent et de la neutralité, devant mon nom monstres vous tremblerez

Message par Roderich Edelstein le Lun 14 Sep - 0:22



Roderich Edelstein

 

Informations

Nom : Edelstein
Prénom : Roderich
Pays représenté : Autriche
Surnom (ou Rang personnel ) : Musicien de la Lumière
Section : Mage Blanc
Arme : Violon enchanté
Familier : Un Phoenix et un Aigle

Derrière l'écran

Pseudo : Mini-Pousse
Age : 13 ans
code : Scone cramé


Physique
Comment pourrions-nous vous décrire mon cher ? Il est certain que vous avez un charme assez noble mais vous n’êtes pas du genre à attirer tous les regards, certains vous trouveraient même peut-être banal mais, quoi qu’il en soit, si c’est une description de votre fine beauté que l’on nous demande, je ne tarirais point d’éloge alors commençons donc.
 Il suffit de poser les yeux sur vous mon cher Roderich pour savoir que la vie ne vous avait point fait pour les durs labeurs et le combats ou la vie en plein soleil. De vos fins traits et de votre blancheur opaline, vous ne trompiez personne à l’époque. Désormais, vous semblez déjà avoir plus de vécu, en outre vos joues se sont creusées par le manque d’alimentation depuis que les monstres sont arrivés, et votre peau a perdu sa douceur que de nombreuses jeunes femmes pouvaient vous envier à force de combat. Votre nez aquilin n’a cependant lui pas changé. Si l’on regarde attentivement votre visage, nous pouvons apercevoir un grain de beauté non loin de la commissure gauche de vos lèvres aux teintes pêche qui, seul, tâche la porcelaine de votre visage. Il ne gâche cependant en rien votre charme, qu’il semble même légèrement accroître. Un sourire illuminant votre visage charme aussi cependant, vous ne souriez que peu, vous dites n’en avoir point besoin, ce qui est dommage. Si nous continuons à perdre notre regard sur votre visage, nous trouvons surmontées de deux fins cils deux améthystes cachées derrière une paire de lunette. Le temps dans cet enfer semble les avoir quelque peu éteintes dans l’attente qu’un espoir fou vienne leur redonner vie comme la disparition définitive de ces monstres.
 Si nous glissons encore nos yeux sur vous, nous découvrons une chevelure chocolat courte donc les mèches folles retombent sur vos joues et votre nuque. Aaah, vous qui ne portez plus vos chemises d’en temps, peu confortable lorsque vous tombiez sur quelques monstres, vous dévoilez sous votre pomme d’Adam des omoplates plus marqués qu’à l’accoutumé. A l’inverse, vous n’arborez plus votre croix autour de votre cou, votre foi vous ayant abandonné comme elle a abandonné votre peuple depuis que l'apocalypse a débuté.  Elle est d’ailleurs tombée lors d’un combat contre des monstres durant lequel vous aviez bien cru voir votre dernière heure arriver… Triste histoire…
 Poursuivons donc notre contemplation. Du haut de votre mètre soixante-seize, le moins que nous puissions dire encore une fois c’est que vous n’avez pas été taillé dans le roc. Les muscles de vos bras sont cependant désormais légèrement dessinés, signe que vous avez du vous battre pour être là où vous êtes aujourd’hui, pour défendre votre peuple jusqu’à cet instant. Votre force ne rivalise cependant toujours pas avec bien des nations, surtout avec celle de votre cher Hongrie par exemple ou celle de votre Némésis qui n’est autre que la nation prussienne. Si nous regardons votre maintien, nous vous verrons toujours le dos et les épaules bien droits, non pas signe d’une bravoure déplacée mais d’une éducation des plus strictes. Vous ne plierez pas et conserverez votre noblesse jusqu’au bout.  Votre tenue d'ailleurs accompagne à loisir cette noblesse car elle est des plus digne. En effet, vous vous plaisiez à porter les beaux uniformes d'apparats de l'époque où votre ennemi mortel était encore un pays c'est pourquoi vous avez décidé pour combattre de récupérer votre uniforme de la Guerre de Succession d'Autriche afin de vous battre avec dignité.
Caractère
Pour avoir appris à vous connaître, décrire votre caractère n’est pas des plus aisés mon cher ami. Evidemment, de part votre éducation digne de votre rang, vous êtes l’un de ceux dont le langage est des plus raffinés et l’intellect des plus cultivés. Vous n’avez que rarement le verbe haut et ne jurez que peu. Il serait de toute manière mal venu qu’un jeune maître tel que vous ait un langage discourtois. Vous n’étiez pas  d’un naturel avenant mais cela a empiré depuis le début de l'apocalypse, et vous vous êtes replié sur vous-même comme lorsque vous étiez une toute jeune nation depuis qu'elle s’est répandu comme une traînée de poudre. Votre sourire déjà n’est qu’un vague souvenir, vous rappelez-vous seulement comment on fait ? Vos lèvres fines ne connaissent plus que la douleur de toute manière tant vous les torturez dans les moments où vos émotions tentent de vous submerger. Enfin qu’y pouvions-nous ? Vous n’aviez plus votre piano pour vous exprimer et montrer vos émotions à travers votre être vous semblait si inapproprié. Si nous voulions faire simple et nous dirions que vous êtes froid a bien des égards.  Cependant votre froideur apparente ne signifie pas que vous manquez de sensibilité, vous avez simplement la votre mais vous gardez bien souvent de la laisser paraître.
 Vous êtes assez travailleur bien que vous le soyez moins qu’Allemagne. En comparaison avec lui, vous vous adonniez bien plus à vos loisirs qu’étaient la musique et la pâtisserie cependant vous n’en avez désormais plus l’occasion ce qui vous attriste. Quelle perte est-ce de ne plus pouvoir écouter un valse viennoise ou un opéra, si seulement il était possible de trouver un peu de temps dans cet enfer! Hormis cela que peut-on dire de vous ? Vous n’êtes une personne des plus ordonnées, évidemment vous ranger ce quand il le faut mais il n’est pas improbable que vous laissiez traîner des affaires cependant, le fait que vous ne rangiez pas ne signifie pas que vous ne faites pas attention à vos affaires, bien au contraire ! Vous faites tout pour que vos affaires durent le plus longtemps possible n’hésitant pas à rapiécer chacun de vos sous-vêtements afin de pouvoir continuer de le porter.
 Si vous êtes très adapté à une vie d’intérieur, vous n’êtes cependant point fait pour l’extérieur, vous n’aimez pas les activités sportives et vous fatiguez extrêmement rapidement. De plus, votre sens de l’orientation est des plus piètres.

Histoire
Vous ne saviez plus vraiment pourquoi vous étiez venu passer cette après-midi avec Liechtenstein et Suisse car vous aviez du travail à faire cependant, vous étiez venu. Vous aviez décidé de vous balader malgré le fait que vous vous fatiguiez très vite et c'était donc avec joie que vous marchiez dans ce champ. Liechtenstein avait décidé de tenir votre main ainsi que celle de son frère ce qui vous avait embarrassé au plus haut point. Vous n'aviez pas l'habitude que l'on vous tienne la main, malgré tout cela ne vous dérangeait pas c'était agréable. La jeune fille sautillait de joie, c'était tellement charmant. Alors que vous vous demandiez quelle heure il était, vous regardiez votre montre suisse pour remarquer qu'il était quatre heure. Soudainement, quelque chose attira votre attention. C'était une forme violacée et blanche assez étrange que vous n'aviez jamais vu. Votre cousin Vash décida de s'en approcher alors que vous restiez légèrement à l'écart avec Lili. Lorsque ce dernier hurla, il vous fit d'ailleurs sursauter ainsi que sa sœur. Quelle ne fut pas votre surprise en découvrant le vache qui passait dans de nombreux spots publicitaire ainsi que qu'une marmotte emballant soigneusement du chocolat dans du papier d'aluminium. La grosse vache fit sonner sa cloche, vous faisant sursauter de nouveau. La jeune fille quitta votre côté et vous demeuriez seul, debout, à regarder avec étonnement le spectacle devant vous. Malheureusement, le ciel se couvrit d'un seul coup, sans que rien ne se soit annoncé et des monstres sortirent des buissons alentours. Le tonnerre gronda tandis que les créatures menaçantes approchaient de vous et vos cousins. Alors que vous ne saviez plus que faire, un rayon de soleil transperça la noirceur environnante et une voix puissante et grave cria "SCHNITZEL!" tandis que trois bracelets apparaissaient dans un autre halo de lumière. Les trois anneaux tombèrent dans l'herbe tandis que la vache s'élevait dans les airs dans le rayon de lumière. Vous ramassiez alors les trois anneaux, intrigué, et gardiez le violet en tendant les deux autres à Lili et Vash. Tous deux les prirent et vous les enfiliez. Soudainement, comme porté par un élan, tous trois levèrent les poings au ciel en hurlant "Schnitzel! Yohilo yohilo hiohilo!". Vous vîtes alors un violon tomber du ciel et vous vous empressiez de l'attraper avant qu'il ne touche le sol. Vous ne saviez vraiment ce qu'il s'était passé mais vous saviez une chose: la guerre débutait! C'est d'ailleurs ce dont vous informa la marmotte restée avec vous, vous disant que vous deviez battre les créatures malfaisantes au nom de l'amour et de la neutralité. Vous ne discutiez alors pas et entamiez votre premier combat pour sauver le monde.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
avatar
Roderich Edelstein
Recrue

Messages : 1
Survie : 716
Date d'inscription : 13/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Au nom de la musique, de l'argent et de la neutralité, devant mon nom monstres vous tremblerez

Message par Kuro Honda le Lun 14 Sep - 18:11

J'ai même pas à hésiter une seconde... VALIDE

Le reste devra attendre malheureusement pas d'ordi
avatar
Kuro Honda
Commandant

Messages : 109
Survie : 1222
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://darktalia.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum